Le stress : comprendre pour mieux vivre

Travaux personnels encadrés Lycée Georges Duby 2014-1015

La respiration

             La respiration est composée de deux mouvements: l’inspiration et l’expiration. Ceux-ci sont contrôlés par le système nerveux autonome. Ce processus permet d’approvisionner l’organisme en oxygène et de libérer du dioxyde de carbone.

Lors d’un épisode de stress, celui ci va engendrer une réaction de survie dont le but est d’apporter l’énergie nécessaire à l’organisme. Afin que ce dernier puisse réagir en conséquence. Lors de ce phénomène, la respiration va s’accélérer afin d’apporter d’avantage d’oxygène à ce même organisme. Cette respiration va être plus courte et saccadée.

 

"Les exercices de respiration peuvent vous aider à vous relaxer, parce qu’ils procurent à votre corps une sensation proche de celle d'un corps déjà détendu" explique le site médical WebMD.

Les exercices de respiration peuvent aider à réduire la tension et soulager le stress, grâce à un supplément d’oxygène. Selon la radio NPR, alors qu’une respiration rapide – une marque de stress – stimule le système nerveux sympathique, respirer profondément provoque l’effet inverse : cela stimule la réaction du système nerveux parasympathique, qui nous aide à nous apaiser.

 

De plus, il a été prouvé par la recherche clinique que les exercices de respiration aident certains systèmes endommagés par le stress : ils peuvent réduire la tension artérielle notamment puisque la respiration est régulée. La diminution de la tension artérielle permet à l’individu en question de se détendre. 

Nous proposons donc deux exercices de respiration.

 

L’un s'appelle la respiration consciente : c’est un simple exercice où il suffit de se poser à un endroit et de prendre conscience de sa respiration tout en chassant ses pensées. Il n’y a pas besoin d’essayer de modifier sa respiration. Le simple fait de prendre conscience de sa respiration permet d’oublier son mental pour se concentrer sur son corps. On devient alors moins dispersé autant physiquement que mentalement. Se concentrer sur sa respiration suffit à l’organisme d’évacuer l’air accumulé dans l’espace mort et reprendre le contrôle de sa respiration.

 

L’autre exercice est la respiration abdominale :il suffit de s'asseoir confortablement et de poser une main sur sa poitrine et l’autre sur son estomac. Ensuite on inspire par le nez et on devrait sentir la main sur l’estomac monter et celle sur la poitrine devrait rester immobile. Puis on expire par la bouche en soufflant le plus d’air possible tout en contractant les muscles de l’abdomen. La main sur l’estomac doit alors descendre et l’autre reste toujours immobile. Cet exercice permet de mieux oxygéner les muscles et le cerveau car les poumons se remplissent de plus d’oxygène lors d’une respiration au niveau du ventre qu’au niveau de la poitrine.

respiration-ventrale.jpg

Différence de la répartition du volume d’air dans les poumons d’une respiration normale et d’une respiration stressé

Les exercices de respiration : un moyen de se calmer et relativiser lors d’un stress important

Inspiration et expiration chez l’individu

En effet lorsque l’organisme est stressé face à une situation qu’il juge dangereuse il garde plus d’air dans ses poumons. La respiration va alors se modifier comme si on manquait réellement d’air. Par conséquent, l’espace mort qui constitue une poche d’air inutilisable augmente et les alvéoles pulmonaires sont mal ventilées. L’air stagne dans les alvéoles. La respiration devient alors de plus en plus paniquée et ainsi de suite.

Les différents types de respiration