Le stress : comprendre pour mieux vivre

Travaux personels encadrés Lycée Georges Duby 2014-2015

CONCLUSION FINALE

             Au terme de notre étude nous avons défini le stress et ses effets ainsi que mis en avant des solutions qui nous semblent adaptées à notre vie quotidienne pour combattre le stress nocif.

 

La problématique de départ était : « le stress est-il naturel, en quoi consiste-t-il et comment y remédier de manière positive? »

Bien que nous réalisons que ce TPE reste modeste par rapport à la réalité et la complexité du problème, nous pensons que nous sommes en mesure d’en tirer une conclusion.

Comme montré dans la première partie, le stress est en effet un facteur naturel qui remonte à l’apparition des espèces. Même si nous avons évolué notre cerveau reptilien répond toujours à un danger par du stress. Cette réponse se traduit dans tout le corps grâce au système nerveux et aux glandes surrénales afin de produire des hormones.

Lors de notre deuxième partie nous avons vu que ces hormones provoquent des effets sur notre organisme, notamment physiologique qui prépare le corps à une activité physique. Nous avons démontré que le stress est un méfait que lorsque l’organisme n’arrive pas à s’adapter à la situation rencontrée. De plus, une forme de stress positif, l’eustress, peut permettre à l’organisme des conséquences bénéfiques à savoir une augmentation de la performance et de la concentration. Ce stress peut donc être bénéfique lors de tâches importantes nécessitant de la concentration ou de l’effort.

Enfin, lors de notre troisième partie nous avons mis en avant des solutions qui permettent de remédier au stress, lorsque l’individu par exemple n’arrive pas à s’adapter à la situation en question. Nous nous sommes concentrés sur des solutions qui nous ont été proposées lors de notre sondage. Cependant il en existe d’autres sur lesquelles nous nous sommes pas interrogées comme par exemple l’hypnose. On aurait également pu s’intéresser à la place du stress au sein d’opérations militaires. Ces opérations sont souvent périlleuses et font donc appel à l’instinct naturel de survie. 

 La conclusion finale de notre travaux personnels encadrés (TPE) est que des effets positifs du stress existent. Nous avons mis en avant des manières faciles et efficaces pour lutter contre un stress trop intense. Ce stress trop intense empêche le stress positif de s’exprimer. Nous pensons donc que la société ne devrait plus approcher le stress avec appréhension, en le jugeant pénalisant et inutile, mais au contraire essayer d’en tirer le maximum afin d’optimiser nos performances.