Le stress : le comprendre pour mieux le vivre

Travaux personnels encadrés Lycée Georges Duby 2014-1015

La réponse du stress au stimilus

L'hypothalamus est le centre de nos émotions, il est lié aux modifications du comportement. Il est  situé à la base de notre cerveau. Le système limbique active l’hypothalamus lorsqu’une source de stress est détectée. Un message du système nerveux est envoyé aux glandes surrénales situées au-dessus des reins par l’hypothalamus. L’hypophyse est une petite glande située en avant à la base du cerveau et relier à l’hypothalamus. C’est elle qui vont sécréter les hormones principales du stress. Ce sont ces hormones qui sont responsable des effets physiologiques sur l’organisme.

Le système nerveux sympathique a aussi pour rôle de mettre l’organisme en état d’alerte et de le préparer à l’activité. Il est activé lors de la réaction d’alarme.

Au cours d’une situation stressante, le système nerveux sympathique conduit à une augmentation de la fréquence cardiaque ainsi qu’à la contraction des muscles, et à la dilatation des pupilles. C’est lui qui va prendre le contrôle de notre corps lors d’une situation de stress et qui libère l’adrénaline et le cortisol; hormones qui, une fois libérés dans le sang, mobilisent le corps afin de réagir de manière efficace au stress.

Le rôle du nerf parasympathique est de ralentir les fonctions de l’organisme afin de conserver son énergie. Il diminue ainsi l’état d’éveil physiologique et par la même occasion ralentit la fréquence cardiaque, rétrécit la pupille. Ainsi il présente les effets inverses du système nerveux sympathique et intervient quand la phase d'épuisement débute.